En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Qu'est-ce que le centre Handri?

Par CHRISTELLE CAPEL, publié le mercredi 4 avril 2018 23:04 - Mis à jour le mercredi 4 avril 2018 23:05
Vente d'artisanat malgache lors du vide-jardin.
Vente d'artisanat malgache lors du vide-jardin.

Présentation du Centre Handri

 

Le Centre Handri est un centre qui accueille des enfants démunis dans la banlieue d'Antananarivo, la capitale de Madagascar. Il existe depuis 2001, et ses activités sont plurielles :

  • des bébés et jeunes enfants sont confiés au centre en vue d'une adoption
  • des enfants non adoptables sont hébergés et scolarisés, grâce à du parrainage organisé par l'association « Les Amis d'Handri »
  • un projet agricole permet de développer l'autonomie financière du centre et permet également la réinsertion de familles en très grande pauvreté.

 

Le centre a un statut d'ONG à Madagascar, et est géré par le docteur Rahantamahefa et par M. Bertrand ANDRIAMAROMANANA.

 

Aujourd'hui, 16 bébés sont en attente d'adoption, 47 enfants sont parrainés et 3 familles vivent sur le terrain agricole.

 

Parmi les enfants parrainés, 17 sont des garçons et 30 sont des filles. La plus âgée est née en 1994 et la plus jeune en 2014. Les jeunes sont soutenus dans leur scolarité y compris dans l'enseignement supérieur, jusqu'à la fin de leurs études.

 

Présentation de l'association Les Amis d'Handri

 

L'association,fondée en 2006, a pour objectif principal d’aider le Centre HANDRI. Elle se propose notamment, de « mettre en place tout type de parrainage permettant une aide matérielle, éducative et sanitaire auprès d'enfants du Centre HANDRI, non adoptables et pour lesquels l'autorité parentale n'a pas été rompue. » (extrait des statuts).

 

Cette association organise le parrainage d'enfants et le soutien au centre Handri dans ses projets visant l'autonomie financière. Ainsi, ces dernières années, les Amis d'Handri ont aidé à installer l'électricité, à avoir de l'eau potable, à créer un poulailler, à développer un projet agricole de plusieurs hectares, où sont cultivés riz, litchis, ravintsara, pois du Cap, …

Pour en savoir plus : http://lesamisdhandri.blogspot.fr/

 

L'association est notre interlocuteur, en France, pour les actions de solidarité.

 

Les liens entre le collège Julien Lambot et le centre Handri

 

Depuis plusieurs années, le collège correspond avec les jeunes du centre Handri : un ou deux échanges de courriers pendant l'année scolaire permettent de se rendre compte des différences, mais surtout des points communs : les préoccupations et les centres d'intérêt sont finalement très ressemblants. Le niveau de vie change, mais quand on a entre 11 et 15 ans, ici ou à Madagascar, on aime le foot, danser, retrouver ses copains et ses copines.

 

La correspondance permet aussi de parler de la biodiversité : ici, en Brière, là-bas, où 85% des espèces sont endémiques et où la déforestation est un véritable fléau.

 

Des interventions dans toutes les classes de 5e, menées par un membre des Amis d'Handri, permet d'aborder la question de la scolarisation dans un des pays les plus pauvres au monde. C'est aussi l'occasion de parler d'accès à l'eau potable et aux soins.

 

En 2016, le collège a eu le plaisir de recevoir pour une journée les responsables du Centre Handri, invités en France pour fêter les 10 ans des Amis d'Handri. Deux classes ont pu échanger avec le docteur Hanta et son mari, Bertrand Andriamaromanana, ainsi que les élèves éco-délégués.

 

Depuis 4 années scolaires, le Foyer socio-éducatif du collège (FSE) organise également une action de solidarité, qui permet de récolter des fonds pour le centre Handri : au moment de l'achat du pack de fournitures scolaires, les familles peuvent faire un don de 2,00€ qui sont reversés, via les Amis d'Handri, au centre, pour l'achat de fournitures à Madagascar.

 

Lors du vide jardin du collège, l'association est également invitée à vendre de l'artisanat malgache.

 

Enfin, en 2012, un appareil photo a été acheté par le collège pour les jeunes du centre, afin de faciliter la prise de contact et les échanges.

 

Nous espérons poursuivre ce partenariat qui développe la solidarité internationale, et permet d'appréhender l'importance de l'école pour construire l'avenir.

 

Cécile Dessaivre, professeure documentaliste

Pièces jointes